Historique

1977

Un groupe d’amis rencontre une réfugiée argentine. De cette rencontre naît une fraternité d’entre aide dont une des premières actions est de payer des billets d’avion pour venir en Europe à des personnes en danger de mort dans leur pays, en Amérique du Sud notamment

1979

Cette fraternité d’entraide se transforme en une association de loi 1901. Participation avec Amnesty International et la CIMADE à la création du COMEDE que le GAS financera pendant 10 ans.

1980

Emménagement à Antony dans une ancienne chapelle de la Résidence Universitaire où nous resterons jusqu’en 2002.

1982

Première brocante

1984

fête des 5 ans mettant l’accent sur les inégalités Nord / sud

1986

Participation active à la campagne Nationale pour le Droit d’asile organisée par la CSDA qui est l’ancêtre de l’actuelle CFDA

1987/88

Le GAS initie le comité Vigilance Orly précurseur de l’ANAFE. Création d’un Groupe d'échange de femmes réfugiées qui durera jusqu’en 1989 fête des 10 ans en même temps que le COMEDE.Le GAS reçoit le 16 février de Mr Michel ROCARD, premier ministre, le prix des droits de l’homme attribué par la CNCDH. Le GAS reçoit de la fondation Notre temps le 1er prix catégorie Social et Tiers Monde La fin des années 80 marque le début d’une très nette dégradation qui ira s’amplifiant et ne semble pas prête de s’arrêter. Les frontières commencent à se refermer dangereusement : naissance de l’ANAFE. Le GAS adresse un appel au respect des demandeurs d’asile à une centaine de personnalités politiques, civiles et religieuses. Cet appel a un certain écho.

1992

1 er comité de parrainage : abbé Pierre, ML Chombart de Lauwe, G Hourdin, A Jacques, P Lena, R Lenoir, G Marc, F Quéré, Y Quéré, M Reberioux, L Schwartzenberg, A Spire.

1994

Fête des 15 ans marquée par une réflexion sur notre histoire : ce qui était un pari au départ « que la France soit une Terre d’asile » devient un défi « il faut nous opposer à un système de plus en plus restrictif pour maintenir une porte entr’ouverte aux exilés ».

1996

Nous recevons 850 signatures (sur un fichier de 4000 noms) à une motion de soutien à notre action combattant la dégradation totale du droit d’asile. Cette motion est apportée au directeur de la DPM.

1997

Un cinéaste espagnol fait un film sur le GAS «douce France», organisation d’une exposition d’artistes réfugiés en France.

1999

Année des vingt ans et plusieurs manifestations. Exposition de tableaux d’artistes réfugiés. Poésie, musique, chant et danses de plusieurs parties du monde au parc de la Villette. Concert de Miguel Angel Estrella à Antony.

2000

Le GAS s’intègre pleinement à la CDA (Coordination pour le Droit d’asile) en participant à la commission Accueil. 2001 Le GAS soutient «l’appel de Paris» rédigé par des réfugiés réunis à l’Assemblée Nationale appel lancé aux états invités à Genève pour célébrer le 50e anniversaire de la Convention de Genève en vue de renforcer son efficacité.

2002

La mairie d’Antony refuse le renouvellement du Bail des locaux que nous occupions depuis 1980, nous déménageons le 31 octobre à Villejuif où nous avons trouvé un local en location. Un ami donne au GAS un logement à Issy les Moulineaux. Le GAS décide de renforcer son secteur sur la communication, de l’information et de la sensibilisation de l’opinion publique, seul moyen de faire évoluer le problème de l’asile. A cet effet, embauche d’une personne en contrat emploi jeune et développement de notre site internet.

2003

Inauguration officielle du local de Villejuif. Redémarrage des activités du garde Meubles générant 2 embauches à temps partiel. Continuation de notre intégration à Villejuif avec notamment participation à une cuisine collective pour les réfugiés «ça mijote».

2004

Le GAS a 25 ans. Il les fête le 20 juin à l’occasion de la journée Internationale du réfugié. Le GAS fait paraître par internet une Lettre d’information trimestrielle. Son but : l’actualité de l’association, du droit d’asile et des réfugiés. Mise à jour de la charte qui est un complément des statuts et qui définit l’esprit dans lequel travaillent les membres de l’association.

2005

Le GAS est responsable de l’organisation de la Journée Mondiale du réfugié, le 20 juin, dans le cadre de la CFDA et en lien avec le HCR. 2006 Organisation en partenariat avec la Cimade de la journée mondiale du réfugié sur le thème : quel accès au logement pour les réfugiés ? Le ministère de l’intérieur a enfin habilité le GAS (ainsi que d’autres associations) à intervenir en zones d’attente dans les aéroports, après plus de 10 ans de procédure.

2007

24 et 25 novembre : exposition de peintures au profit des réfugiés.

18 septembre : le GAS organise une rencontre débat à Villejuif sur le thème « Les réfugiés politiques aujourd’hui en France. De l’exil à l’asile ».

2008

Participation aux Rencontres de la Presse et des Droits de l’Homme, à l’espace Blancs Manteaux (Paris). Organisation de le Journée Mondiale du Réfugié en partenariat avec la Cimade Massy, sur le thème« Etre réfugié en France ».

2009

13 juin : le GAS fête ses 30 ans en partenariat avec l’association COMEDE (Comité Médical pour les Exilés) au Kremlin Bicêtre. Au programme : conférence-débat, expositions, pièce de théâtre, concerts…

2010

30 novembre : exposition-vente de peintures et de toiles réalisées par deux bénévoles : Jean OTT et Gisèle CALMY-GUYOT au profit du GAS. Prise de position du GAS face aux violations des droits que génèrent les lieux d’enfermement, l’Assemblée générale a adopté une motion en ce sens.

2011

10 décembre : Journée de réflexion sur l’avenir du GAS en présence de Geneviève Jacques

2012

Juin: Décès d’Antoinette Langlois : fondatrice et membre active du GAS